Version accessible Version tableau Imprimer Droits  

Dangers météorologiques

Les phénomènes couverts par la vigilance météorologique

 

Vent violent Vent violent
Orage Orages
Fortes précipitations Pluie-inondation
Inondation Inondation
Vagues-submersion Vagues-submersion
Grand froid Grand froid
Canicule Canicule
Avalanches Avalanche
Neige-verglas Neige-verglas
Vent violent

Vent violent


Qu'est-ce qu'un vent violent ?

Un vent est estimé violent donc dangereux lorsque sa vitesse atteint 80 km/h en vent moyen et 100 km/h en rafale à l'intérieur des terres. Mais ce seuil varie selon les régions, il est par exemple plus élevé pour les régions littorales ou la région sud-est.
L'appellation " tempête " est réservée aux vents atteignant 89 km/h (force 10 Beaufort).
Le vent est un déplacement de l'air représenté par une direction (celle d'où vient le vent) et une vitesse. La vitesse est exprimée communément en km/h, mais le Système international utilise comme unité les m/s et les marins et pilotes les nœuds (1 nœud = 1,852 km/ h).
La mesure du vent est toujours une moyenne sur une période précise.
En météorologie, on utilise :
  • le vent moyen sur 10 minutes mesuré à 10 mètres de hauteur
  • la rafale, une moyenne sur environ 0,5 seconde (instruments utilisés par Météo-France).

Les vents forts ont plusieurs origines :

Les tempêtes
En mer, on appelle tempête une dépression atmosphérique qui génère un vent moyen supérieur à 90 km/h.
Sur terre, on parle de tempête quand la dépression génère des rafales supérieures à 90 km/h.
En France, le diamètre des tempêtes est inférieur à 1000 km. Les tempêtes venant de l'Atlantique se déplacent rapidement, jusqu'à 100 km/h. En un point, leur durée n'excède pas quelques heures.
Les orages
Ils sont à l'origine de vents forts et brefs (quelques minutes) sur une zone restreinte (quelques kilomètres carré). Les cumulonimbus, nuages caractéristiques de l'orage, animés par des mouvements verticaux puissants, créent des rafales de direction imprévisible.
En montagne
Le passage du vent sur les sommets peut créer de violentes rafales sous le vent, en contrebas.
Les trombes et tornades
Ces phénomènes tourbillonnaires sont liés aux cumulonimbus, les nuages d'orages. La trombe (quelques dizaines de mètres de diamètre) est plus petite que la tornade (quelques centaines de mètres). Leur durée de vie n'excède pas une heure, mais plusieurs phénomènes peuvent se succéder.
En météo marine, les services météorologiques diffusent, sur les zones près des côtes (jusqu'à 35 km au large), des avis de vent fort dès 50 km/h (force 7 Beaufort). Au-delà de cette bande côtière, les avis de vent fort sont diffusés à partir de 62 km/h (force 8 Beaufort, avis de coup de vent).
Dans les régions tropicales
Dans ces zones, les vents forts sont générés par des phénomènes cycloniques.
 

Les dangers

La pression exercée par le vent sur une surface est équivalente à :
  • 13 kg par m2 de surface pour un vent de 50 km/ h
  • 51 kg par m2 de surface pour un vent de 100 km/ h
  • 204 kg par m2 de surface pour un vent de 200 km/ h.
Les dégâts varient selon la nature du phénomène générateur de vents. Les rafales d'orage causent des dégâts d'étendue limitée, les trombes et tornades sur une bande étroite et longue et les tempêtes sur une vaste zone.
Les dégâts causés par des vents violents :
  • toitures et cheminées endommagées
  • arbres arrachés
  • véhicules déportés sur les routes
  • coupures d'électricité et de téléphone
La circulation routière peut également être perturbée, en particulier sur le réseau secondaire en zone forestière.

Conséquences et conseils

 


Logo Météo France Copyright Météo-France